Option Binaire Nikkei: Chute de 1.98%

L’option binaire Nikkei a fini en baisse de 1,98% lundi, subissant toujours le contrecoup du regain de tension sur les marchés émergents.

L’indice phare de la bourse nippone, a perdu 295,40 points à 14.619,13, son plus bas niveau de clôture depuis le 13 novembre, et le Topix, plus large, a cédé 24,32 points (1,99%) à 1.196,32.

L’option binaire Nikkei, désormais sous sa moyenne mobile sur 26 semaines, avait déjà reculé de 7,8% la semaine dernière et a lâché 8,5% sur l’ensemble du mois de janvier, sa plus mauvaise performance mensuelle depuis mai 2012.

Le marché japonais a suivi la baisse de Wall Street et des places européennes vendredi, alors que le rouble russe et la livre turque ont connu un nouvel accès de faiblesse.

Le Super Bowl aux Etats-Unis a cependant tenu les investisseurs étrangers à l’écart une bonne partie de la séance et l’attente de publications de résultats d’entreprises japonaises comme des chiffres américains de l’emploi, vendredi, a également freiné les initiatives.

Du côté des valeurs, Softbank a flanché de 6,6% à 7.064 yens, revenant à son plus bas niveau depuis le 10 octobre. Selon des traders, des fonds spéculatifs ont réduit leurs positions dans l’opérateur télécoms, qui a triplé sa valeur l’an dernier pour signer la deuxième meilleure performance du Nikkei. Le titre en est à sept séances consécutives de baisse, du jamais vu depuis janvier 2012.

Sony a cédé 2,77% à 1.581 yens. Le groupe d’électronique grand public a démenti une information de la chaîne NHK selon laquelle il pourrait vendre au chinois Lenovo sa division d’ordinateurs Vaio, tout en reconnaissant envisager différentes options pour cette activité.

Contre la tendance, le groupe de cosmétiques Shiseido s’est adjugé 3,91% après avoir revu en hausse ses prévisions de résultats pour l’exercice clos en mars. Également en vue, le fabricant de robots Fanuc a gagné 3,25% après l’annonce de commandes supérieures aux attentes sur le trimestre clos fin décembre.

Option binaire Nikkei: Forte baisse et deficit commercial record

Pénalisé par sa facture pétrolière elle-même gonflée par la dépréciation du yen, le Japon a accusé l’an dernier un déficit commercial record de 11.470 milliards de yens (112 milliards de dollars ou 82 milliards d’euros) contre 6.940 milliards en 2012, a annoncé lundi le ministère des Finances.

Il s’agit du troisième déficit commercial du Japon en autant d’années, du jamais vu depuis l’établissement des statistiques en 1979.

Depuis fin 2012, la politique du Premier ministre Shinzo Abe a eu pour effet d’améliorer les bénéfices des exportateurs grâce à la dépréciation du yen mais sans accroître à ce jour les volumes de marchandises exportées.

Dans le même temps, l’effet de change a renchéri les importations, à commencer par la facture énergétique devenue plus importante avec l’arrêt des centrales nucléaires consécutif à la catastrophe de Fukushima.

Selon les chiffres du ministère, les exportations ont augmenté de 9,5% en 2013, leur première hausse en trois ans, alors que les importations en volume ont diminué de 1,5%, leur troisième baisse consécutive.

Sur le seul mois de décembre, les exportations ont augmenté de 15,3% sur un an, leur 10e hausse d’affilée, grâce notamment aux ventes de voitures aux États-Unis, et les importations ont bondi de 24,7%. La balance commerciale du mois fait ressortir un déficit de 1.300 milliards de yens, proche du consensus (1.223 milliards), soit un 18e déficit mensuel consécutif – un record au Japon.

La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 2,51% lundi, après avoir perdu jusqu’à 3% et touché son plus bas niveau en deux mois en cours de séance, dans un contexte de hausse du yen et d’inquiétudes concernant les marchés émergents.

L’option binaire Nikkei a perdu 385,83 points à 15.005,73 et le Topix, plus large, a cédé 35,37 points (-2,8%) à 1.229,23 points. Le Nikkei est tombé nettement en-dessous de sa moyenne mobile à 75 jours (15.119,73) et son prochain niveau de soutien à court terme est estimé à 14.731,17 points.

Le yen est monté à son plus haut en sept semaines face à la devise américaine, à 102,43 pour un dollar.

Bitcoin, Le debut de la fin?

Bitcoin le debut de la fin? Bitcoin options binaires pour les nuls

L’interdiction faite jeudi dernier aux banques chinoises d’accepter les bitcoins commence à avoir des répercussions sur le cours de la monnaie virtuelle.

Bitcoin options binaires

Les marchands en ligne chinois qui avaient précédemment accepté les règlements en bitcoins ont cessé de le faire quelques jours seulement après que le gouvernement chinois interdise aux banques toute transaction avec la monnaie virtuelle.

Baidu a annoncé vendredi qu’il avait temporairement cessé d’accepter des bitcoins comme paiement de son service d’optimisation de sites Jiasule, accusant le changement récent de réglementation, ainsi que les fluctuations sur le cours de la monnaie. Jiasule promet d’améliorer les performances et la sécurité des sites web. En octobre dernier, la société avait annoncé que le service acceptait les bitcoins, montrant la popularité croissante de la devise dans le pays.

Le fabricant de smartphones et de montres connectées Geak avait également sauté dans le train du Bitcoin fin novembre. Plusieurs clients avaient acheté des produits de la firme en utilisant la monnaie virtuelle et Geak prétendait qu’elle était la première société commerciale chinoise à autoriser des opérations en bitcoins. Mais après l’annonce du gouvernement chinois visant à réglementer l’usage de la monnaie virtuelle, Geak a annoncé immédiatement cesser d’accepter les bitcoins.

La course aux bitcoins se termine ?

Une épicerie de la ville chinoise de Harbin a également attiré l’attention des médias en septembre dernier en devenant une adepte du Bitcoin, mais dimanche dernier le magasin a également dit qu’il abandonnait le service. La Chine s’oppose au Bitcoin parce que la monnaie virtuelle n’est pas contrôlée par une autorité centrale. En outre, les échanges en bitcoins ont été utilisés pour des escroqueries, loin d’être virtuelles, et le prix de la monnaie est extrêmement volatile, ce qui crée un risque pour ceux qui l’achètent, selon les autorités locales .

Le pays, cependant, continuera de permettre au public d’acheter des bitcoins, mais sous un contrôle accru. Les autorités chinoises envisagent de mener des actions contre les sites de blanchiment d’argent qui utilisent à dessein la monnaie virtuelle, y compris en obligeant les utilisateurs à utiliser leur véritable identité lors des transactions. Avant l’annonce de la Chine, les bitcoins se négociaient à un cours très élevé, 1200 $. Mais depuis, le prix a chuté à moins de 1000 $, selon la plate-forme MtGox à Tokyo.

De plus en plus de broker forex et options binaires utilisent, anticipent le marche du bitcoin pourquoi pas vous?

Option binaires pour les nuls est persuade que cette monnaie va perdurer malgres ces interdictions voir les precedents articles…

Inscrivez vous et investissez sur notre sélection de brokers tels que boursomarket, binarylowcost, bfmmarkets et recevez un bitcoin pour trader sur les options binaires.

 

Résumé hebdo actus options binaires du 15 au 19 juillet

 Résumé hebdo actus options binaires pour les nuls du 15 au 19 juillet

Résumé hebdo actu options binaires

actualite financiere et economique options binaires pour les nuls

-Les Bourses européennes ont terminé en hausse modérée lundi, après l’annonce d’une croissance chinoise sans surprise et d’indicateurs américains qui peuvent influer dans les deux sens sur la politique monétaire de la Fed.
 -Wall Street a terminé en légère hausse une séance peu animée lundi, avec un indice S&P-500 qui enregistre son huitième gain d’affilée, une série inédite depuis la mi-janvier, les résultats meilleurs que prévu de Citigroup l’ayant emporté sur des statistiques économiques mitigées.
La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,64%, après avoir atteint un plus haut de sept semaines et demi en séance, soutenue par la bonne orientation de Wall Street et le recul du yen.

Les Bourses européennes ont terminé en baisse mardi, après la parution d’un indicateur décevant sur l’économie allemande, tandis que Wall Street est aussi en recul, dans l’attente d’un discours de Ben Bernanke, le président de la Réserve fédérale des Etats-Unis, devant le Congrès américain.
Les marchés d’actions américains ont terminé en baisse mardi, les investisseurs prenant leurs bénéfices après huit séances de hausse consécutives enregistrées par le S&P 500, en dépit des résultats satisfaisants publiés par Goldman Sachs et Johnson & Johnson.
La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,11%, dans un contexte de prudence avant l’audition semestrielle devant le Congrès américain de Ben Bernanke, président de la Réserve fédérale des Etats-Unis.

Les marchés européens ont rebondi , rassurés par les déclarations du président de la Fed, Ben Bernanke.
 Wall Street a rebondi également. Les bons résultats de Bank of America ont confirmé le regain de santé du secteur financier. De son côté, Ben Bernanke entend maintenir une politique monétaire ultra-accomodante. S’il souhaite réduire le rythme des rachats d’actifs dès cette année, Ben Bernanke a précisé que ce rythme sera conditionné par l’évolution des perspectives économiques aux États-Unis.
  

Les marchés européens ont accru leurs gains après la publication d’indicateurs économiques américains encourageants. Alors que le calendrier de sortie du programme de rachats d’actifs de la Fed continue d’alimenter la spéculation, les investisseurs ont bien accueilli des statistiques témoignant de la vigueur de la reprise aux Etats-Unis. En Europe, la séance a également été marquée par des résultats d’entreprises mitigés.

Les marchés américains ont terminé en légère hausse, portés par des statistiques macroéconomiques.Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont ainsi été moins nombreuses que prévu, tandis que l’indice manufacturier de la Fed de Philadelphie a largement dépassé les attentes des experts. IBM a grimpé après des prévisions annuelles réévaluées à la hausse. En revanche, Intel a accusé le coup dans le sillage de résultats trimestriels décevants.Le Dow Jones a gagné 0,51% à 15 548,77 points après avoir atteint un plus haut absolu de 15 589,40. Le Nasdaq a gagné 0,04% à 3 611,28 points.

Options binaires pour les nuls (optionspourlesnuls.com) David Dumont

Résumé hebdo actu options binaires du 15 au 19 juillet

Ouverture CAC40 tendance haussiere avant le discours de Bernanke 17 juillet

ouverture CAC40 gagne 0,36% (+14,02 points) Options binaires pour les nuls -

ouverture CAC 40 -bourse de Paris

ouverture CAC 40- bourse de Paris

Les principales Bourses européennes ont ouvert en tendance haussiere mercredi, encouragées par une série de bons résultats d’entreprises qui apaisent provisoirement les investisseurs, dans l’attente du discours dans l’après-midi de Ben Bernanke, président de la Réserve fédérale des Etats-Unis, devant le Congrès.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,36% (+14,02 points) à 3.865,05 points vers 07h10 GMT. À Francfort, le Dax progresse de 0,14% et, à Londres, le FTSE avance de 0,20%. L’indice paneuropéen EuroStoxx 50 prend 0,21%.

ASML avance de 0,46% et enregistre l’une des plus fortes hausses sectorielles, après des annonces encourageantes des groupes miniers BHP Billiton (+1,25%) et Rio Tinto (+0,55%) sur leurs projets de développement.

Contre la tendance, l’action l’Oréal perd 2,76% à 125,25 euros, soit la plus forte baisse du CAC 40, après que le numéro un mondial des cosmétiques a fait état d’un ralentissement de sa croissance organique au deuxième trimestre.

A Tokyo, le Nikkei a gagné 0,11% pour finir la séance à 14.615,04 points, sa meilleure clôture depuis huit semaines, dans un contexte de prudence avant l’audition semestrielle devant le Congrès de Ben Bernanke, dont les investisseurs attendent des indices sur le maintien du programme de rachats d’actifs de la Fed

« Vu la volatilité entraînée par ses précédentes déclarations, Bernanke devrait essayer de trouver un juste milieu (…) et rappeler au marché que la politique accommodante s’arrêtera un jour, mais pas dans l’immédiat », estime Jonathan Sudaria, trader pour Capital Spreads.

Sur le marché des changes, le dollar se renforce légèrement face à l’euro et au yen, mais les échanges restent là-aussi timides avant le discours de Ben Bernanke, prévu à 14h00 GMT.

L’atmosphère attentiste domine également les marchés obligataires, avec une ouverture stable pour les futures sur le Bund allemand.

Le cours du baril de Brent baisse sous les 108 dollars, dans un mouvement de balancier après avoir connu une nette hausse, en raison des tensions en Egypte, où des heurts meurtriers ont eu lieu au Caire et en Libye, où un terminal pétrolier a été occupé par un groupe armé.

Source Reuters Par David Dumont pour options binaires pour les nuls 

20/06/2013. Le Nikkei en baisse de 1.74% à la clôture.

LE NIKKEI : Avis – Infos – Actus Options binaires pour les nuls

Nikkei

L’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a achevé la séance de jeudi en recul de 1,74%, malgré un affaiblissement du yen pourtant favorable aux entreprises nippones.

A la clôture, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a affiché un repli de quelque 230,64 points pour descendre à 13.014,58 points.

L’indice élargi Topix d a cédé pour sa part environ 1,33% (-14,76 points) pour descendre à 1.091,81 points.

Le volume des échange a été plutôt élevé, avec 2,86 milliards de titres échangés sur le premier marché.

Les investisseurs à Tokyo ont imité leurs homologues de la Bourse de New York qui avait achevé la séance de mercredi en nette baisse. Ils ont accueilli avec inquiétude les propos du président de la banque centrale américaine (Fed) au terme d’une réunion de deux jours du Comité de politique monétaire de l’institution.

Lors d’une conférence de presse, Ben Bernanke a déroulé un scénario selon lequel la Banque centrale pourrait diminuer ses injections de liquidités dès cette année et les cesser « par étapes mesurées » à la mi-2014 si le taux de chômage descend autour de 7%
Selon des boursiers, il existe en outre des craintes pour la situation économique des pays émergents.
Le dollar a de son côté été renforcé dans les heures par les commentaires de Ben Bernanke et est passé au-dessus de 97 yens, tandis que l’euro pour sa part affichait aussi une hausse face au yen par rapport à son cours de la veille, puisqu’il évoluait autour de 128,70 yens.
Le regain des devises étrangères vis-à-visdu Yen est a priori favorables aux entreprises nippones qui encaissent des revenus à l’extérieur, mais les investisseurs semblent à peine en avoir tenu compte ce jour, étant plus préoccupés par les risques de ralentissement extérieur.

Options binaires Avis – infos – Actus . 20 juin 2013