Market Briefing Options binaires du 14 mai 2014 par boursomarket

Indices et Actions

Hier la Bourse de Paris ouvrait ses portes dans un climat de stabilité, malgré la victoire du « oui » au référendum d’auto-détermination en Ukraine et les dernières données de l’OCDE, selon lesquelles l’activité continue de ralentir dans les pays émergents, notamment en Chine et au Brésil.

Après les records historiques de Wall Street en début de semaine, la Bourse de Paris a terminé mardi au dessus du seuil symbolique de 4500 points. L’indice CAC 40 a battu un nouveau record annuel à 4511,35 points depuis la crise des subprimes survenue en 2008.

Hier encore, les marchés européens ont donc clôturé en légère hausse :

  • Le CAC 40 a fini en hausse de 0,25% à 4.505,02 points.
  • Le FTSE londonien a pris 0,31%.
  • Le Dax allemand était en hausse de 0,54%.
  • L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro a progressé de 0,15%.
  • Sur le marché obligataire, les taux d’emprunt des principaux pays de la zone euro se sont assouplis, toujours dans l’attente de mesures de soutien de la Banque centrale européenne.

Du côté de l’Atlantique, la Bourse de New York a débuté la séance en légère hausse en dépit du fait que les ventes au détail du mois d’avril (+0,1%) étaient inférieures aux attentes.

La semaine se poursuit dans le vert à Wall Street avec une hausse de 0,12% et l’atteinte de records de clôture pour le Dow Jones et le S&P-500.

  • L’indice Dow Jones a gagné 19,97 points à 16.715,44.
  • Le S&P-500 a pris 0,80 point, soit 0,04%, à 1.897,45.
  • Le Nasdaq composite en revanche a reculé de son côté de 13,69 points (-0,33%) à 4.130,17.

FOREX
Hier, Mardi, la publication d’un mauvais indicateur allemand pénalise le cours de l’euro/dollar : l’euro baissait face au billet vert dès l’ouverture du marché des changes, du fait notamment de l’effondrement de l’indice ZEW qui reflète le moral des investisseurs allemands.

Vers 18H00 GMT (20H00 à Paris), la monnaie unique européenne s’echangeait 1,3699 dollar, contre 1,3758 dollar lundi vers 21H00 GMT.

L’euro baissait aussi face à la monnaie nippone, à 140,13 yens, contre 140,50 yens lundi soir.
Le dollar progressait face à la devise japonaise, à 102,30 yens, contre 102,09 yens lundi soir.
La zone euro est au cœur des préoccupations cette semaine, puisqu’on attend la première estimation de la croissance au premier trimestre et de la production industrielle.

Les chiffres de l’inflation en zone euro seront également dévoilés jeudi.

L’ensemble de ces données permettra aux investisseurs de se faire une idée de l’action menée par la BCE le mois prochain.

Par ailleurs, si l’économie américaine montre des signes de redémarrage, soutenant Wall Street, certains traders s’inquiètent toutefois du rythme de la reprise.

 

David dumont – options pour les nuls d’apres une amalyse de Julien Roche de la plateforme Boursomarket

boursomarket avis broker options binaires

boursomarket broker options binaires

Option binaire Eur/Usd: Analyse graphique au 07 Février 2014

Euro USd 07022014Option binaire Eur/Usd : support intraday sur 1,356.

Point pivot : 1,356

Notre préférence : position acheteuse au-dessus de 1,356 avec des cibles à @ 1,362 & 1,3645 en extension.

Scénario alternatif : en cassure de 1,356, une poursuite de la baisse sera envisageable avec 1,35 & 1,3475 en ligne de mire.

Commentaire : même si une poursuite de la consolidation ne peut être exclue, son ampleur devrait être limitée.

Supports et résistances court terme :
Résistance 3 : 1,3685
Résistance 2 : 1,3645
Résistance 1 : 1,362
Dernier : 1,3565
Support 1 : 1,356
Support 2 : 1,35
Support 3 : 1,3475

Paire GBP-USD: Hausse en perspective

Options binaires : Paire de devise:  GBP-USD : Hausse en perspective Par options binaires pour les nuls 2014

L’analyse graphique de l’option binaire GBP-USD permet d’identifier une tendance haussière à court terme. La moyenne mobile à 20 heures fait office de support pour les cours tandis que la moyenne mobile à 100 heures est en pleine phase d’accélération haussière.

Analyse technique Option Binaire GBP USD au 23 Janvier  2014

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre avis est positif à court terme sur l’option binaire GBP-USD

 Notre point d’entrée est à 1.6602 USD. L’objectif de cours de notre scénario haussier se situe à 1.6700 USD. Ce scénario est a abandonner dès les 1.6578 USD atteints.

 Tradez les devises sur options binaires avec le courtier Boursomarket et recevez un bonus exceptionnel en mentionnant notre site…

 

Option binaire Eur/Usd: 1.3300 dans le viseur

L’option binaire Eur/Usd a regagné un peu de terrain à l’issue d’une séance marquée par une publication en Zone Euro et les prévisions de croissance de l’économie mondiale du FMI.

L’indice ZEW du sentiment des investisseurs s’est replié à 61.7 en janvier après avoir atteint en décembre un plus haut datant d’avril 2006 à 62.0. Un recul totalement inattendu puisque les économistes s’attendaient à une nouvelle progression de l’indice vers des plus datant de mars 2006 à 63.4.

 

Malgré l’annonce de cette baisse du moral économique, l’Euro a réussi à se reprendre en milieu de séance et à inscrire un plus haut cette nuit à 1.3580$.

 

Le FMI a relevé sa prévision de croissance de l’économie mondiale à +3,7% cette année, soit 0,1 point de plus que prévu en octobre. Pour 2015, il table sur une croissance de 3,9%. Le FMI a relevé sa prévision pour les pays avancés, à 2,2% contre 2,0% il y a trois mois, mais il laisse inchangée celle des pays émergents, à 5,1%.

 

Nous avons pris connaissance ce matin d’une statistique anglaise d’importance majeure : les chiffres sur l’emploi. Une publication importante pour les traders de l’Euro Dollar en raison de la corrélation positive de cette parité de devises avec le câble.

 

Au Royaume-Uni, le nombre de personnes demandant des allocations chômage a diminué de 24 000 en décembre contre une baisse de 33 800 attendu en moyenne par les économistes. A la surprise générale, le taux de chômage est tombé à 7.1% au mois de décembre, son plus bas niveau depuis avril 2009.

 

Cette bonne surprise a permis à la Livre Sterling de nettement rebondir face au Dollar mais elle n’a eu qu’un impact limité sur l’Euro Dollar qui continuait d’être sous pression en fin de matinée.

 

A la mi-journée, l’Euro s’échangeait contre 1.3540$ environ.

 

Le reste de séance devrait encore être calme en raison d’un agenda économique allégé, aucun indicateurs ne sont attendus aux Etats-Unis et dans la Zone Euro.

 

Sur le plan des publications macroéconomiques ce mercredi, les cambistes pourront s’informer de la décision de politique monétaire de la Banque du Canada (BoC) et de l’annonce des taux canadiens à 16h00, puis de la conférence de presse de la BoC à 17h15. Ils pourront prendre connaissance des autres indicateurs de la semaine en consultant notre calendrier économique.

 

Analyse technique Option Binaire EUR USD au 22 Janvier  2014

L’analyse graphique en données journalières de la parité de l’option binaire Eur/Usd permet d’identifier une tendance baissière à moyen terme.

 

L’option binaire Eur/Usd continue de consolider en dessous des 1.3570 USD et de la moyenne mobile à 100 jours, courbe de tendance qui faisait office de support depuis l’été 2013.

 

Nous conservons un biais négatif sur l’Euro Dollar avec les 1.3300 USD dans le viseur.

 

 

Option binaire Eur/Usd: baisse en vue

L’option binaire Eur/Usd a clôturé mardi soir à l’équilibre face au Dollar à 1.3667$.

Le chiffre des ventes au détail, annoncés hier,  ont augmenté de 0.2% en décembre conformement aux prévisions des économistes. Cette publication n’a eu qu’un impact très limité sur l’Euro Dollar mais elle a tout de même permis au billet vert de se renforcer face à d’autres devises.

 

Dans la soirée, deux membres du FOMC ont pris la parole, Charles Plosser de la Fed de Philadelphie et Richard W. Fisher de la Fed de Dallas. Ils ont tous les deux déclaré être favorable à une accélération du ralentissement de programme de rachats d’actifs de la Réserve fédérale américaine (QE3).

 

 

Ces déclarations ont profité au billet vert qui s’est apprécié face à la plupart des autres devises majeures.

 

Par ailleurs, la Banque mondiale a revu à la hausse ses prévisions de croissance, une première en trois ans. L’institution, qui anticipait en juin 3% de croissance du PIB mondial pour l’année 2014, table à présent sur 3.2%, soit 0.8 point de plus qu’en 2013.

 

Ce mercredi matin, l’Office fédéral des statistiques a publié sa première estimation du produit intérieur brut allemand pour l’année 2013. Après une hausse de 0.7% du PIB en 2012, la croissance de l’économie allemande tomberait à 0.4% sur l’ensemble de l’année contre +0.5% attendu en moyenne par les économistes.

 

Sans tendance tout au long de la séance précédente, à l’intérieur d’un range compris entre 1.3650$ et 1.3700$, l’option binaire Eur/Usb a nettement corrigé cette nuit, cassant son support à 1.3650$. En milieu de matinée, la paire accélérait à la baisse et inscrivait un nouveau creux à 1.3608$.

 

A la mi-journée, l’Euro s’échangeait contre 1.3625$ environ.

 

Sur le plan des publications macroéconomiques ce mercredi, les cambistes devront composer avec l’indice des prix à la production aux Etats-Unis à 14h30, l’indice Empire State de la Fed de New York à 14h30 également, les stocks américains de pétrole à 16h30 et le Livre Beige de la Fed à 20h00.

L’analyse graphique en données journalières de l’option biniare  Eur/USD permet d’identifier une tendance baissière à moyen terme.

Le cours a échoué mardi sur les 1.3700 USD et est sorti par le bas de son range de consolidation latéral avec la rupture cette nuit du support à 1.3650 USD. La lecture technique en chandeliers japonais permet d’identifier une configuration en doji datant de la séance du 14/01/2014. Le doji traduit l’hésitation des cambistes sur la parité Euro Dollar (EUR/USD).

 

Au sein des indicateurs de tendance, la moyenne mobile à 20 jours fait office de résistance pour les cours tandis que celle à 100 jours conserve son rôle de support. Il faudra surveiller l’attitude du cours au contact de cette dernière, son franchissement donnerait un signal baissier fort et validerait un retournement de tendance à moyen terme.

 

Dans l’immédiat, le biais de l’Euro Dollar redevient baissier, avec les 1.3460 USD dans le viseur.

 

 

Rebond de l’option binaire Eur/Usd

Comme prévu, l’option binaire Eur/USd a été orientée a la baisse hier. Les opérateurs se sont  focalisés sur les publications US qui ont soutenu le billet vert alors que l’enquête ADP de l’emploi a fait état de 238 000 créations d’emplois dans le secteur privé en décembre contre les attentes à 200 000 créations.

Compte tenu de l’amélioration de la conjoncture sur le marché du travail US ces derniers mois, il est possible que le rapport mensuel sur l’emploi non-agricole batte le consensus établi à 195 000 créations d’emplois demain.

Cependant, a hausse du billet vert a été limitée par les spéculations du marché portant sur le taux de chômage a partit duquel la Fed devrait modifier sa politique de taux.La cible actuelle de 6,5% de la population active pourrait être éventuellement ramenée à 6,0%.

Alors que le FOMC veut ralentir ses achats d’actifs à « un rythme mesuré » et s’interroge sur le bien-fondé d’une sortie du QE3 en temps de faible inflation, le dollar US a commencé à perdre du terrain contre certaines devises, notamment les monnaies européennes, durant la session asiatique cette nuit.

L’euro retrouve donc des couleurs avant la décision des taux d’intérêt de la Banque centrale européenne (BCE) et pourrait continuer à gagner du terrain à l’approche de la conférence de presse de Mario Draghi à 14h30 CET.

La BCE devrait laisser ses taux d’intérêt inchangés en janvier, bien que les signes de  désinflation au sein de la zone euro soient manifestes. Mardi, l’indice des prix à la consommation dit « core » mesurant la progression des prix hors éléments volatils a reculé à 0,7% pour le mois de décembre. Compte tenu de la désinflation continue à la fin de 2013 en plus du chômage élevé en zone euro, il sera difficile pour Draghi de défendre une approche attentiste lors de sa conférence de presse.

Même avec les fondamentaux qui plaident en faveur de nouvelles mesures d’assouplissement de la BCE en 2014, l’euro pourrait être soutenu si la banque centrale garde sa politique monétaire inchangée sans donner d’indications quant à un troisième LTRO cette année.

Techniquement, la tendance de l’option binaire EUR/USD est baissière depuis le retournement amorcé sous les 1,3890 USD le 27 décembre. Mais la tendance du moyen terme reste haussière au-dessus des 1,35 USD. Si la monnaie unique ne remonte pas au-dessus des 1,3650 USD aujourd’hui, nous maintiendrons notre biais baissier demain lors de la publication des NFPs aux Etats-Unis. La sortie de la zone des 1,3560 / 1,3650 USD sera donc à suivre dans les prochaines heures.

Petrole en chute et shutdown

Petrole en chute et shutdown – options binaires pour les nuls

Les prix du pétrole sont en baisse ce lundi sur les options binaires europeenes, dans un marché préoccupé  notemment par la crise budgétaire aux États-Unis et par l’hypothèse d’un défaut de paiement des FED, qui aurait des répercussions catastrophiques pour toute l’économie mondiale.

Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 108,34 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, soit une baisse de 1,12 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,08 dollar, à 102,76 dollars.

Nous observons  que le petrole debute une semaine avec quelques pertes, mais résiste tout de même toujours plutôt bien du fait notamment de la faiblesse du dollar.

Et oui la faiblesse du dollar rend plus facille l’acces et l’achat d’or noir cela concerne biensur les investisseurs munis d’autres devises

 

Pour les analystes de boursomarket, la pression sur le pétrole restait cependant forte, car il n’y a toujours pas de signes laissant entrevoir une solution au débat sur la dette aux États-Unis, ce qui laisse les investisseurs peu enclins à prendre des risques en effectuant des achats sur les marchés de matières premières.

Le gouvernement fédéral américain est partiellement paralysé depuis maintenant près d’une semaine faute d’accord au Congrès sur le budget de l’exercice budgétaire 2014.

Les républicains opposés à la réforme de l’assurance-maladie, dite Obamacare, dont un volet crucial est entré en vigueur le 1er octobre, refusent d’approuver un budget qui n’en supprimerait pas le financement.

Or, le temps presse puisque les États-Unis doivent atteindre le plafond de leur dette, actuellement situé à 16.700 milliards de dollars, le 17 octobre.

Le Congrès doit impérativement approuver un relèvement de ce plafond pour éviter un défaut de paiement et faire vaciller l’economie mondiale

En outre, la production dans le Golfe du Mexique revient progressivement à la normale alors que la tempête tropicale Karen faiblit,

Les prix du pétrole avaient aussi bénéficié en fin de semaine de l’approche de la tempête tropicale Karen qui menaçait les importantes infrastructures pétrolières situées dans le Golfe du Mexique. Karen a cependant faibli et a été rétrogradée au cours du weekend.

Conseil de la redaction sur le petrole aujourd’hui surveillez bien  la chute de la valeur et cherchez bien le signal pour acheter sur  une  legere remontee des cours de petrole a long terme.

options binaires pour les nuls (le 7 octobre a 12h)

Dollar face au Shutdown.

le dollar face au shutdown – options binaires pour les nuls

Le dollar résiste face a l’Euro suite aux déboires du budget USA 2014  « shutdown » (fermeture des administrations fédérales jugées non essentielles). Un évènement complètement ignoré par les marchés actions, qui s’inscrivaient en hausse sur les quatre coins du globe.

Pourtant, si pour le moment l’impact du shutdown sur la croissance de la première économie mondiale, reste limité, il reflète néanmoins l’incapacité des responsables politiques à trouver un consensus politique entre Républicains et Démocrates sur le relèvement du plafond de la dette.

Analyse technique Option Binaire EUR USD du 1 Oct  2013

Mal orienté dans les échanges asiatiques, le billet vert qui évoluait sur ses plus bas de 7 mois face à l’euro, réduit considérablement ses pertes face aux autres devises, porté par un bond de l’ indice ISM manufacturier en septembre.

L’euro réduit ainsi ses gains à 0,1% face au billet vert pour s’échanger à 1,3533$. Le dollar de son coté repassait même au dessus du seuil des 98 yens, à 98,14 yens, à l’équilibre contre la devise japonaise, contre 97,62 yens dans la matinée. La devise US sur options binaires parvenait même à grappiller 0,14% face au franc suisse à 0,9064, porté par une annonce sur  ISM économique encourageant pour l’économie américaine.

En effet, alors qu’on anticipait une décélération, l’activité manufacturière a progressé à un rythme plus soutenu que prévu en septembre dépassant de loin les attentes des économistes. L’ISM a fait état d’un indice d’activité du secteur manufacturier à 56,2 en septembre, contre 55,7 en août. Le consensus tablait pour sa part sur un indice à 55 points.

C’est donc largement meilleur que prévu, d’où la résistance du billet vert.

shutdown usa

Taux de la BCE pour les nuls

Taux de la BCE pour les nuls – options binaires pour les nuls

taux bce pour les nuls

taux bce pour les nuls

Via forex.fr

Qu’on regarde BFM ou lise la presse spécialisée, il arrive régulièrement qu’on entende parler du taux directeur de la BCE. En réalité, les commentateurs devraient plutôt évoquer les taux directeurs de la BCE puisqu’il en existe trois qui ont un impact direct sur le marché et indirect sur les ménages.

Le taux de refinancement de la BCE est le taux le plus communément commenté. Lorsqu’on parle du taux directeur de la banque centrale, c’est à ce taux qu’on se réfère généralement. Il renvoie aux opérations d’open-markets menée par la banque centrale afin de refinancer les banques de la zone euro. Il existe différents types d’opérations, mais la plus répandue est l’opération de refinancement à fréquence hebdomadaire et à échéance une semaine. Si le taux de refinancement se situe à 0.75% par exemple, cela signifie que lors de ces opérations, les banques vont pouvoir emprunter de l’argent sur une durée d’une semaine à la banque centrale à ce taux préférentiel.

Le taux de dépôt au jour le jour est l’un des deux taux de la BCE dans le cadre de son dispositif de facilités permanentes. Ce premier taux est le montant versé par la banque centrale aux banques qui déposent de l’argent dans ses coffres. Depuis juillet 2012, ce taux est à 0% ce qui est cohérent avec la stratégie suivie par l’Eurosystème pour réinjecter des liquidités dans le circuit économique, et notamment réactiver le crédit.

Enfin, le taux de prêt marginal au jour le jour est l’autre taux du dispositif de facilités permanentes. Logiquement, c’est le taux versé par les banques à la BCE lorsqu’elles veulent emprunter de l’argent pour une durée d’une journée. Ce taux est plus élevé que le taux de refinancement normalement car ces opérations se font en dehors des opérations classiques d’open-market.

Pour autant, cela n’indique pas vraiment comment ces taux directeurs ont une influence sur le marché financier et sur la vie quotidienne des ménages.

En fait, il y a une étroite liaison entre ces différents taux et les taux du marché interbancaire, le taux EONIA au jour le jour et le taux EURIBOR pour les durées plus longues.

Ces deux derniers taux renvoient au montant que doivent payer les banques lorsqu’elles se prêtent entre elles de l’argent.

Si le marché fonctionne correctement, comme c’est le cas dans la zone euro, le taux EONIA doit évoluer dans un canal de fluctuation compris entre le taux de dépôt au jour le jour et le taux de prêt marginal au jour le jour de la BCE.

Cela semble logique puisque le taux EONIA ne peut pas être inférieur au taux de dépôt au jour le jour sinon les banques ont plus intérêt à utiliser les caisses de la banque centrale plutôt que de se prêter entre elles de l’argent. Similaire, le taux EONIA ne doit pas être supérieur au taux de prêt marginal sinon il est préférable d’emprunter directement à la BCE.

Le taux que paient les ménages lorsqu’ils font un crédit dépend donc directement de la liaison entre les taux de la BCE et les taux du marché interbancaire, c’est pourquoi, par exemple, un ménage contractant un crédit pour l’achat d’une voiture ne va pas payer un taux équivalent au taux de refinancement de la BCE. Le taux appliqué dépend, entre autres, de l’évolution des taux du marché interbancaire et également du profil de risque de l’emprunteur et de nombreuses données endogènes, ce qui ne peut toutefois pas être imputé au marché.

sources forex.fr

Analyse Eur-Usd du 23 aout

Analyse Eur-Usd du 23 aout 2013 par options binaires pour les nuls

La hausse du dollar ne ralentit pas les devises européennes  continuent leur performances avec pour appui la force des investisseurs actuellement séduit par l’amélioration des conditions économique en zone Européenne. Analyse Eur-Usd

Pourtant cette semaine, a été plutôt calme pour la parité euro – dollar , pas même affecte par le procès-verbal du FOMC n’a pas fourni de nouvelles informations concernant le ralentissement anticipé du programme de rachats d’actifs QE3 de la Réserve fédérale .

 Les conditions du marché plaident en faveur d’une tenue de l’euro avant le weekend, et un nouveau rebond de l’Eur-Usd pourrait même s’effectuer si les chiffres des ventes de logements neufs prévus cet après midi a 16h  aux Etats-Unis ressortent en baisse pour le mois de juillet. Après une hausse marquée de 8,3% en juin, le marché s’attend à ce que les ventes de logements neufs aient reculé de 2,0% le mois dernier. Une déception cet après-midi avec des chiffres inférieurs aux attentes pourrait théoriquement peser sur le dollar américain du fait des anticipations actuelles vis-à-vis de la politique de la Fed.

Attention tout de même au prises de position a court terme …

David Dumont le 23 aout 2013 a 11h