Option Binaire Alcatel: pertes encore et toujours

Alcatel-Lucent a récolté en 2013 les premiers fruits des réductions de coûts, du repositionnement des activités et des cessions d’actifs initiés par son directeur général Michel Combes même si l’équipementier télécoms a subi à nouveau une lourde perte sur l’exercice.

Dans un communiqué publié jeudi, le groupe franco-américain a fait état d’une perte nette de 1,3 milliard d’euros, après avoir perdu autour de 2 milliards l’année précédente, témoignant de l’ampleur de la tâche qui reste à accomplir pour la société qui a cependant confirmé les objectifs de son plan de restructuration pour 2015.

« Nous commençons à reprendre notre avenir en main », a déclaré son numéro un Michel Combes lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes, en rappelant que le plan Shift, qui vise un milliard d’euros d’économies et un montant équivalent de cessions d’actifs d’ici fin 2015, n’était mis en oeuvre que depuis un semestre.

Alcatel-Lucent a ainsi réalisé 363 millions d’euros d’économies sur ses coûts fixes en 2013, contre entre 250 et 300 millions d’euros attendus sur l’exercice.

L’équipementier aura par ailleurs réalisé pour 350 millions d’euros de cessions d’actifs en incluant la vente de sa division dédiée à la fabrication d’équipements pour les entreprises, Alcatel-Lucent Enterprise, pour laquelle il a reçu une offre ferme du groupe China Huaxin.

L’offre de la société d’investissement en technologie, déjà partenaire d’Alcatel, valorise ALE à 268 millions d’euros et prévoit la reprise de l’ensemble des collaborateurs, a précisé Michel Combes, ajoutant qu’Alcatel conserverait pendant au moins deux ans une participation de 15% dans la société.

Sur l’ensemble de 2013, le résultat d’exploitation du groupe s’est amélioré pour atteindre 290 millions d’euros en 2013 contre un résultat négatif de 263 millions lors de l’exercice précédent.

Le groupe a par ailleurs renoué avec une croissance de ses revenus qui ont progressé de près de 3% pour atteindre 14,44 milliards d’euros, un chiffre toutefois inférieur aux attentes.

Le marché tablait en moyenne sur un chiffre d’affaires de 14,7 milliards et une perte nette de 1,3 milliard d’euros, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

L’action d’Alcatel-Lucent a clôturé mercredi à 3,03 euros. Elle accuse une baisse d’environ 7% depuis le début de l’année, en ligne avec celle de l’ensemble du secteur (-6,45%) après avoir quadruplé en 2013.