Facebook Achete OCULUS trading

Options binaires Pour les nuls : Facebook achete OCULUS

(afp) Le réseau social en ligne Facebook se lance sur le créneau de la réalité virtuelle avec l’achat annoncé mardi de la société américaine Oculus, spécialisée dans ces technologies utilisées notamment pour des jeux vidéo.

Facebook va payer environ 2 milliards de dollars pour cette entreprise californienne, selon son communiqué.

Options binaires pour les nuls avis sur facebook

(afp) Le réseau social en ligne Facebook se lance sur le créneau de la réalité virtuelle avec l’achat annoncé mardi de la société américaine Oculus, spécialisée dans ces technologies utilisées notamment pour des jeux vidéo.

Facebook va payer environ 2 milliards de dollars pour cette entreprise californienne, selon son communiqué.

L’essentiel de la somme sera payée avec ses propres actions, et 400 millions de dollars versés en numéraire. Facebook compte boucler la transaction d’ici fin juin.

Oculus est un leader des technologies immersives, avec déjà plus de 75.000 kits de développement commandés pour son casque Oculus Rift, souligne Facebook dans son communiqué.

« Alors que les applications pour les technologies virtuelles au-delà des jeux vidéo sont à un stage embryonnaire, plusieurs secteurs expérimentent déjà avec cette technologie, et Facebook prévoit d’étendre l’avantage existant d’Oculus à de nouveaux secteurs, incluant les communications, les médias et le divertissement, l’éducation et d’autres domaines », explique-t-il.

Facebook avait déjà annoncé il y a à peine plus d’un mois une autre acquisition importante, celle de l’application de messagerie mobile WhatsApp pour un prix beaucoup plus élevé, de 19 milliards de dollars.

« Le mobile est la plateforme d’aujourd’hui, et maintenant nous nous préparons pour les plateformes de demain », a commenté le PDG-fondateur du réseau social, Mark Zuckerberg.

L’action Facebook reculait de 1,06% à 64,20 dollars vers 21H50 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York.