Option binaire Eur/Usd – Indécisison

Sur le marché du Forex, l’Euro a connu une deuxième semaine consécutive de hausse face au Dollar (+1.05% après avoir déjà pris 0.91% la semaine précédente).

Les vives inquiétudes sur les perspectives économiques mondiales et les craintes géopolitiques ont entraîné une forte volatilité des cours. Mais les derniers chiffres publiés aux Etats-Unis vendredi ont temporisé les craintes sur la santé de l’économie américaine en contredisant ceux publiés un peu plus tôt dans la semaine.

Les statistiques sur les permis de construire et les mises en chantier de logements, ressorties en ligne avec les attentes, ont calmé les inquiétudes des opérateurs. Par ailleurs, l’indice de confiance des consommateurs selon Reuters/Université du Michigan s’est établi en hausse à 86,4 sur octobre, contre 84,6 le mois précédent et une baisse à 84,3 attendu.

Depuis l’ouverture du marché des changes dimanche soir, l’Euro évolue dans un range compris entre 1.2730 et 1.2780$.

L’accentuation de la baisse des prix producteurs allemands a légèrement pesé sur les cours de l’Euro. Selon les derniers chiffres publiés lundi par l’office fédéral des statistiques, sur un an, l’indice des prix à la production (IPP) a reculé de 1% au mois de septembre après une baisse de 0.8% le mois précédent. En données mensuelles, l’IPP est resté stable en septembre.

A la mi-journée, l’Euro s’échangeait contre 1.2770$ environ.

Sur le plan des publications macroéconomiques ce lundi, les cambistes devront composer avec les ventes des grossistes au Canada à 14h30 et le discours de Jerome H. Powell (FOMC) à 16h00.

 

ÉLÉMENTS GRAPHIQUES CLÉ

L’analyse graphique en données journalières de la parité de devises Euro Dollar (EUR/USD) permet d’identifier une tendance baissière à moyen terme.

Au sein des indicateurs de tendance, la moyenne mobile à 100 jours (en orange), miroir de la tendance de fond de l’Euro Dollar, conserve une pente parfaitement descendante.

eur-usd-20142010

Depuis deux semaines, la paire Euro Dollar est entrée dans une phase de consolidation haussière au sein d’une tendance qui reste fermement baissière à moyen long terme.

Au niveau actuel des cours, on ne tentera pas de prise de position et l’on patientera dans l’espoir d’un point d’entrée graphique plus pertinent (une prise de position dans l’immédiat se solderait par un risque trop important d’atteinte de stop).

Un retour du spot vers les 1.2880 USD constituera une bonne opportunité pour repasser à la vente et pour viser, dans un premier temps, les 1.2500 USD.

PRÉVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre opinion est neutre à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EUR/USD).

Nous conserverons cette opinion neutre tant que les cours de la parité Euro Dollar (EUR/USD) seront positionnés entre le support à 1.2740 USD et la résistance à 1.2887 USD.

Quotidienne d’information du mardi 16 septembre

EUROPE

Hier les principales Bourses européennes avaient clôturé sans grande tendance, bien que majoritairement en léger repli.

  • Le CAC a ainsi concédé 0.29% à 4428.63 points,
  • le Footsie Britannique en glissant de 0.04% à 6 804.21 points
  • le Dax s’adjugeait 0.09% à 9 659.63 points.

De plus, les investisseurs scrutent toujours avec attention les différents sondages concernant le référendum pour l’indépendance avant le scrutin officiel qui aura lieu le Jeudi 18 Septembre. Le « Oui » ou le « Non » sortent à tour de rôle dans les différents sondages, bien que le « Non » semble à l’heure actuelle ressortir le plus souvent.

 

16_01

Faute de catalyseur, les opérateurs de marché restent attentifs à l’évolution du conflit russo-ukrainien, tout particulièrement suite à la mise en place des nouvelles sanctions à l’encontre de la Russie par l’Union Européenne et les Etats-Unis vendredi dernier. Rappelons également que de son côté, Moscou a prévu de mettre en place des mesures pour limiter l’importation de biens de consommation, et tout particulièrement au sein du secteur automobile.

Le président des Etats-Unis, Barack Obama, avait de son côté annoncé la mise en place de nouvelles mesures dans les secteurs de la finance, de la défense et de l’énergie jeudi dernier.

Un évènement important à suivre aujourd’hui pour la France est le vote de confiance au gouvernement.

USA

Wall Street a clôturé en ordre dispersé hier en attendant la réunion de la FED, qui débute aujourd’hui et qui s’achèvera demain, et le référendum pour l’indépendance de l’Ecosse.

16_02

Le Dow Jones a grappillé 0.26% à 17 031.14 points,

le Nasdaq a abandonné 1.07% à 4 518.90 points

le S&P500 a fermé neutre en cédant 0.07% à 1 984.13 points.

 

AGENDA ECONOMIQUE

 

  • En Allemagne, l’indice ZEW du sentiment des investisseurs sur les perspectives économiques en septembre est attendu à 11h.
  • Aux Etats-Unis, la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed débute aujourd’hui pour s’achever demain.
  • Les prix à la production en août seront publiés à 14h30.

 

FOREX

Eur/USD:

LE dollar est en légère baisse d’une vingtaine de pips, s’échangeant aux encablures des $1,2937 pour un euro.

Dans l’attente de la réunion du Comité de politique monétaire de la FED (FOMC) prévu Mardi et Mercredi, le billet vert est en légère hausse ce matin, face à ses principales contreparties.

Porté par des chiffres américains témoins du renforcement du dollar, tel que l’accélération de la hausse de l’activité manufacturière pour le mois de Septembre, il fait fi du léger recul de la production industrielle publiée à -0.1%.

Nous suivrons avec attention le discours de Janet Yellen, présidente de la FED, prévu Mercredi, à l’issu des FOMC, en quête de tout indice sur un éventuel relèvement des taux d’intérêt américains. Ces derniers sont en effet à un niveau bas record depuis près de 6 ans.

L’euro quant à lui, pâtit encore des annonces prononcées par son président, Mario Draghi, les investisseurs ne semblant pas déceler d’amélioration de croissance dans un avenir proche. Les cambistes pourront, par ailleurs, suivre aujourd’hui les chiffres attendus en baisse, des sondages ZEW de la situation actuelle en Allemagne ainsi que des attentes.

ROYAUME UNI

La livre sterling reste muette face à ses principales contreparties, dans l’attente du référendum écossais. Elle s’échangeait respectivement ce matin, à £0,7978 pour un euro et $1,6207 pour une livre. Le référendum sur l’indépendance de l’Ecosse, attendu jeudi, fera connaitre ses résultats vendredi dans la matinée. Les cambistes se sont d’ores et déjà activés sur les marchés, car malgré le relatif statu quo depuis quelques heures, on note une volatilité intéressante, avec notamment un grand nombre d’achats de call et de put simultanés pour jouer la volatilité à venir, ou pour se protéger de celle-ci. La tendance était donc à la réalisation de straddle/strangle pour limiter les pertes et maximiser les gains dans l’attente d’une réaction forte des marchés à la hausse, comme à la baisse. A plus court terme, il faudra suivre aujourd’hui l’Indice des prix à la consommation et à la production, attendu à la hausse au Royaume-Uni.

ASIE :

La devise nippone touche un plus bas de six ans face au billet vert, s’échangeant à 107,25 yens pour un dollar. Dans un contexte où le dollar est fort, la devise est dans un range baissier face au dollar. Face à l’euro, on note un scénario similaire depuis le début de la semaine dernière. L’EURJPY s’échange par ailleurs aux alentours des 138,70 yens, un plus haut depuis Juillet 2014. Du côté asiatique, il faudra attendre vendredi l’indice de l’activité industrielle au Japon pour espérer un retournement du yen.

MATIÈRES PREMIÈRES

METAUX PRECIEUX

L’or semble se rediriger vers des supports plus anciens qui datent de juin et décembre 2013. La valeur refuge cotait ce matin $ 1235 avant la Fed mercredi, une annonce qui pourrait confirmer la tendance.

Franck Casrelain BFMVip pour optionspourlesnuls.com.

L’option binaire EUR/USD reste sous pression à l’aube d’une semaine importante

Sur le marché du Forex, l’Euro a terminé vendredi sur un gain de 0.09% sur l’ensemble de la semaine en clôturant à 1.2963$.

Les indicateurs américains publiés en fin de semaine ont été globalement bons mais n’ont pas profité au billet vert.

Selon les chiffres du Département du Commerce, publiés vendredi, les ventes au détail ont augmenté de 0.6% en août après une hausse de 0.3% le mois. Un chiffre supérieur aux prévisions des économistes qui anticipaient en moyenne une hausse de seulement 0.3% sur la période. Les principales ventes au détail (hors secteur automobile) ont également dépassé les attentes en augmentant de 0.3% au mois d’août après une hausse de 0.3% le mois précédent et +0.2% attendu.

L’enquête mensuelle de l’Université du Michigan a révélé une amélioration du moral des ménages américains en septembre. L’indice de confiance de l’UoM s’établit à 84.6 en septembre (première estimation), en hausse par rapport au mois précédent (82.5). Ce chiffre est une bonne surprise puisque les économistes n’attendaient en moyenne qu’un indice à 83.2.

Les opérateurs semblaient déjà être focalisés sur l’agenda macroéconomique à suivre cette semaine. Les regards sont déjà tournés vers l’événement majeur de la semaine : la réunion du comité de politique monétaire (FOMC) de la Réserve fédérale américaine, qui doit se tenir mardi et mercredi prochains.

Le communiqué du FOMC, qui sera dévoilé mercredi soir, aura un impact majeur sur l’orientation que prendra le dollar dans les séances suivantes.

Après avoir ouvert dimanche soir en hausse à 1.2976$, l’Euro est reparti à la baisse face au Dollar et accentuait son repli ce lundi à la mi-journée en s’échangeant contre 1.2925$ environ.

A la mi-journée, l’euro s’échangeait contre 1.2935$ environ.

Sur le plan des publications économiques ce lundi, les cambistes devront composer avec l’indice Empire State de la Fed de New York à 14h30 et le taux d’utilisation des capacités productives aux Etats-Unis à 15h15.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L’analyse graphique en données journalières de l’option binaire EUR/USD permet d’identifier une tendance fermement baissière à moyen terme.

Peu de changement sur le plan purement graphique. L’épisode de consolidation débuté le 5 septembre dernier, après une importante chute de la paire, se poursuit ce lundi matin. Néanmoins, dans l’immédiat, la paire vient d’échouer et de refluer au contact de la moyenne mobile à 10 jours (en bleu clair), une courbe qui fait office de résistance depuis le début du mois de juillet. Un élément graphique qui pourrait entraîner une nouvelle accélération baissière du spot.

Nous conservons un avis négatif à moyen terme sur l’Euro Dollar.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre avis est négatif à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EUR/USD).

Notre point d’entrée est à 1.2925 USD. L’objectif de cours de notre scénario baissier se situe à 1.2753 USD.

15 Septembre – Votre journée de trading

Actions et Indices

Sur les marchés actions, c’est une nouvelle semaine chargée en annonce qui va débuter après une fin morose la semaine dernière. En effet, les principales bourses ont manqué d’entrain faute de données macroéconomiques et événements majeurs et ont clôturé en pertes hebdomadaires.
15_01
Le S&P500 abandonne ainsi 1.10% à 1 985.54 points,
le Nasdaq 0.33% à 4 567.60 points,
le Dow Jones 0.87% à 16 987.51 points
le CAC 40 près de 1% à 4 441.7 points.
15_02
En dépit des incertitudes et des inquiétudes sur la croissance au sein de la zone euro ainsi que du conflit russo-ukrainien qui traîne en longueur et avant le référendum en Ecosse, les marchés bénéficient encore des annonces de la BCE et les investisseurs ont les yeux rivés vers la prochaine réunion de la FED mardi et mercredi prochain. Les investisseurs seront particulièrement attentifs au calendrier de remontée des taux, bien qu’aucun changement politique majeur ne soit attendu par les principaux opérateurs de marché.L’autre événement majeur cette semaine sera le référendum de l’Ecosse pour son indépendance jeudi prochain alors que le scrutin semble toujours aussi indécis même si le « Non » semble ressortir des derniers sondages. Les nouvelles sanctions à l’encontre de la Russie sont entrées en vigueur vendredi dernier, alors que Moscou a également annoncé de son côté la mise en place de mesures de rétorsion contre l’Europe.

Agenda économique

  • A 11h00 seront dévoilées les perspectives mondiales de l’OCDE à court terme.
  •  14h30 de l’indice Empire State de la production manufacturière dans la région de New York en septembre.
  • 15h15 des chiffres de la production industrielle des Etats-Unis en juillet.

 

  • A 8h10, l’euro cote 1,2953 dollar, en baisse de 0,11%.

Forex

Eur/USD:

Sur le marché des devises, la monnaie unique perdait du terrain face au dollar en ce début de semaine. Le billet vert, porté par la progression des ventes au détail en hausse de 0,6% pour le mois d’août, ainsi que le bon indice Michigan du sentiment des ménages à 75,6 continue de s’apprécier face à la devise européenne.
Dans un contexte assez calme en ce milieu de mois concernant la paire majeure EUR/USD, les cambistes attendent la réunion et le discours de la présidente de la Fed, Janet Yellen, mercredi midi. La perspective d’une nouvelle politique monétaire accompagnée par une hausse des taux, après d’excellents indicateurs publiés ces dernières semaines ne laisseront pas les investisseurs attentistes bien longtemps. L’euro s’échange ce matin aux environs de $1,2960 contre $1,2975 vendredi dernier.

ROYAUME UNI

Au Royaume-Uni, qui vit peut-être ses dernières heures avec l’Ecosse unie à son royaume, l’incertitude demeure après la publication de sondages contradictoires. A trois jours d’un référendum clé, aucune tendance claire ne semble se dégager. Si trois enquêtes d’opinion diffusées ce week-end ont donné le camp du « No » en tête des intentions de vote, une quatrième a estimé elle que les partisans de l’indépendance étaient majoritaires dans l’électorat. Ce week-end, les deux camps ont mobilisé plusieurs dizaines de milliers de partisans à Edimbourg et à Glasgow. Sur la BBC, le dirigeant du Parti national écossais (SNP) et Premier ministre d’Ecosse, Alex Salmond, s’est dit confiant dans la victoire du « oui » à l’indépendance. Ce lundi matin, la livre s’échange aux environs de $1,6245 et la monnaie unique contre £0,7970.

ASIE :

Les devises occidentales reculaient face au yen japonais. L’euro baissait face à la monnaie nippone, à 139,02 yens contre 139,18 yens vendredi soir, tout comme le dollar à 107,26 yens contre 107,31 yens vendredi soir.

Matières premières

Pétrole

Les cours de l’or noir tentent un léger rebond technique ce matin après leur baisse de la semaine dernière. Le pétrole reste en effet chahuté par une économie mondiale en fort ralentissement.
L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a revu à la baisse la semaine dernière son estimation de la demande mondiale d’or noir pour cette année et l’année prochaine. Une prévision qui fait suite à celle de l’Opep qui avait également revu à la baisse de 50 000 barils son estimation de la croissance de la demande mondiale. La tendance est donc baissière pour le baril de pétrole malgré des tensions toujours fortes en Irak et en Libye. Les derniers chiffres en provenance de l’Asie devraient également peser sur les cours. La production industrielle en Chine a progressé de 6,9% sur un an soit sa plus faible hausse en rythme annuel depuis décembre 2008. Pour rappel, la production industrielle chinoise augmentait de 9% sur le mois de juillet.
Dans ce contexte, le Brent de la Mer du Nord se négocie proche ce matin des 96,40 dollars et le WTI s’affiche de son côté à 91,18 dollars.
Bfmvip – Frank Castelain pour optionspourlesnuls.com

 

12 Septembre 2009 – Votre journée de trading

Les marchés européens se sont repliés une nouvelle fois, pénalisés par l’entrée en vigueur dès demain de nouvelles sanctions à l’égard de la Russe en raison de son comportement en Ukraine.

Elles prévoient de priver les groupes pétroliers et bancaires publics russes d’accès aux marchés financiers européens et pourrait provoquer une réplique de Moscou.

1209_1

Air France-KLM a cependant évité la baisse grâce son plan stratégique. L’indice CAC 40 a clôturé en repli de 0,22% à 4 440,90 points tandis que le Footsie Eurotop 100 a lui aussi cédé 0,22% à 2 805,85 points.

Les indices américains ont terminé en ordre dispersé, avec notamment un début de séance marquée par de nombreuses prises de bénéfices après l’annonce d’une hausse inattendue des inscriptions hebdomadaires au chômage, survenue la semaine dernière.

La seconde partie de la séance fut plus calme, les investisseurs privilégiant la prudence. A souligner tout de même, le rebond des valeurs pétrolières, dans le sillage de la progression des cours du brut.

1209_2

A la clôture, le Dow Jones a cédé 0,12% à 17 049 points tandis que l’indice technologique Nasdaq s’est apprécié de 0,12% à 4 591,8 points.

Calendrier et tendances:

Les indices européens sont attendus en légère hausse à l’ouverture, les investisseurs privilégiant la prudence. Les marchés devraient, en outre, rester attentif à l’évolution du dossier ukrainien, les sanctions prononcées par l’Union européenne à l’encontre de Moscou, entrant en vigueur aujourd’hui. Le Kremlin a évoqué, en guise de représailles, la possibilité de limiter les importations de voitures d’occasion et divers biens de consommation. Autre foyer de tension, l’Ecosse qui sera également observée de très près par les opérateurs, à seulement deux jours du referendum sur l’indépendance.

1209_3


ANALYSE TECHNIQUE SUR L’ EUR/ USD

ntraday : le risque baissier domine.

Point pivot : 1,2965

Notre préférence : position vendeuse en-dessous de 1,2965 avec des cibles @ 1,289 & 1,2855 en extension.

Scénario alternatif : en dépassement de 1,2965, viser une poursuite de la hausse avec 1,3 & 1,3045 en ligne de mire.

Commentaire : Le RSI est mitigé avec un biais baissier limité.

Supports et résistances court terme :
Résistance 3 : 1,3045
Résistance 2 : 1,3
Résistance 1 : 1,2965
Dernier : 1,2923
Support 1 : 1,289
Support 2 : 1,2855
Support 3 : 1,282

Stéphanie Clément – Pour BFMVip.com

Wall Street ouvre en hausse avec la Chine et les résultats

Wall Street a ouvert en ouvert en hausse, soutenue par des résultats trimestriels meilleurs que prévu et, comme les Bourses européennes, par l’accélération de la croissance en Chine.

L’indice Dow Jones gagne 60,69 points, soit 0,36%, à 17.121,37. Le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,42% à 1.981,62 et le Nasdaq Composite prend 0,54% à 4.440,02.

La croissance chinoise a été légèrement supérieure aux attentes au deuxième trimestre, à 7,5% sur un an, grâce aux mesures de soutien à l’activité adoptées par les autorités.

Du côté des indicateurs macroéconomiques américains, les prix à la production ont augmenté de 0,4% en juin aux Etats-Unis, soit deux fois plus que prévu, tandis que la hausse de la production industrielle pour le même mois est moins élevée qu’attendu. et

Les investisseurs seront également attentifs à l’audition de la présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen devant la commission des Services financiers de la Chambre des représentants.

La présidente de la Fed pourrait répéter ses propos tenus mardi au Sénat, où elle a expliqué que les conditions économiques actuelles justifiaient de poursuivre pour l’instant une politique monétaire ultra-accommodante.

Le regain d’activité qui se dessine dans les fusions et acquisitions soutient également la cote.

Time Warner s’envole de plus de 16% après que la 21st Century Fox a confirmé avoir soumis une offre d’achat à Time Warner. Selon le New York Times, l’offre était de l’ordre de 80 milliards de dollars et le magnat de la presse est déterminé à s’emparer du géant des médias.

International Game Technology grimpe de 8% après l’annonce du rachat du fabricant de machines à sous par l’italien GTech.

Aux valeurs, Intel prend 6,3% au lendemain de la publication de prévisions de résultats supérieurs aux attentes.

Abbott Laboratories grappille 0,39% après avoir battu le consensus au deuxième trimestre et relevé ses prévisions.

IBM gagne 1,4%, comme Apple. Les deux groupes vont s’associer pour vendre des iPhone et des iPad équipés d’applications destinées à une clientèle d’entreprises.

Le numéro un mondial de la gestion d’actifs Blackrock avance de 1,3% après avoir annoncé un bond de 11% de son bénéfice au deuxième trimestre.

A la baisse, Bank of America recule de 1,4% après avoir déçu le marché avec une baisse de 43% de son bénéfice au deuxième trimestre.

Enfin, Yahoo lâche 3,7% au lendemain de la publication de résultats trimestriels plus mauvais que prévu.

Option binaire Eur/USD – Début de semaine intéressant.

Les conditions de trading se sont avérées être ennuyeuses sur le marché des options binaires sur devises ces dernières séances alors que l’EUR/USD s’est échangé au sein d’une fourchette de 75 pips la semaine dernière.

Alors que le manque de volatilité sur les marchés financiers reste un sujet majeur en ce moment, nous devrions observer des mouvements intéressants sur l’option binaire EUR/USD avec les prochaines annonces macroéconomiques en zone euro et aux Etats-Unis.

Ces rendez-vous incluent la publication préliminaire de l’indice des prix à la consommation en zone euro aujourd’hui (attendu à +0,5 % en juin), l’indice PMI manufacturier de l’Institute for Supply Management aux Etats-Unis mardi et la décision des taux d’intérêt de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi. Il est à noter qu’en raison de la fête nationale aux USA vendredi, le rapport mensuel sur l’emploi non-agricole (NFPs) sera également dévoilé jeudi après-midi, juste avant la conférence de presse du président de la BCE, Mario Draghi.

La semaine promet d’être beaucoup plus volatile par rapport aux dernières séances durant lesquelles les opérateurs manquaient un thème majeur pour faire décaler les marchés à l’approche de la fin du trimestre, qui est aujourd’hui. Les traders qui se basent sur l’évolution du prix de l’EUR/USD pour établir leurs prévisions et stratégies de trading auront intérêt à suivre de près la clôture mensuelle / trimestrielle ce soir pour mieux apprécier la tendance de l’euro durant une période où la monnaie unique était sous pression.

Analyse technique de l’EURUSD

L’EURUSD est officiellement sous une résistance clé à 1,3650/70$ au début de cette nouvelle semaine de trading. Cette zone bloque le cours du marché depuis le 26 mai lorsque cet ancien support est devenu résistance. Nous avons évoqué un risque de hausse sur la paire alors que 62 % des traders particuliers sont à la vente d’après le dernier rapport du Speculative Sentiment Index (SSI) de FXCM. En effet, l’euro est parvenu à clôturer proche de ses plus hauts de la semaine dernière vendredi soir pendant que ces traders achetaient agressivement le repli du dollar américain.

Il faut donc apprécier le fait que le marché se trouve sous une résistance ce matin, mais que la probabilité d’une cassure haussière se renforce. Les annonces macroéconomiques attendues cette semaine pourraient permettre la volatilité nécessaire pour qu’un breakout (haussier comme baissier) ce confirme. Surveillez donc un dépassement de 1,3670$ pour prévoir un ralliement des 1,3730$ ou bien un échec sous notre résistance pour anticiper un retour vers les supports techniques plus bas, à savoir 1,3590$ et 1,3550$.

EUR/USD : L’Euro cède un peu de terrain avant les NFP

La volatilité a été très importante hier sur le marché du Forex avec l’annonce de la décision de politique monétaire de la Banque Centrale Européenne (BCE). Contre toute attente, l’impact des décisions prises au cours de cette réunion a finalement été haussier sur l’Euro Dollar.

La Banque centrale européenne (BCE) a décidé de réduire ses principaux taux directeurs à de nouveaux plus bas historiques et de passer en territoire négatif son taux de la facilité de dépôt.

Par ailleurs, le président de la BCE, Mario Draghi, a indiqué que l’institut d’émission préparait des achats d’ABS, la poursuite des opérations à allocation limitée et de nouvelles opérations ciblées de refinancement à plus long terme (TLTRO) aux banques de la zone euro.

Après une lourde chute suite aux annonces de la BCE et à la conférence de presse de Mario Draghi qui ont entrainé l’Euro sur les 1.3500$ (l’objectif de notre scénario baissier), la paire a fortement rebondi et terminé la journée en hausse de +0.42%.

Un mouvement d’ampleur qui nous laisse penser que les opérateurs ne sont peut-être pas convaincus par les mesures mises en place par la BCE afin d’accélérer la reprise en Zone Euro.

On notera que ce mouvement de reprise a été stoppé sur la zone de résistance des 1.3650 – 1.3670$ (sommet à 1.3670$), faisant de cette zone une importante barrière pour la paire.

Depuis ce sommet, l’Euro perd un peu de terrain face au Dollar et s’échange vendredi à la mi-journée à environ 1.3625$.

Sur le plan des publications macroéconomiques ce vendredi, les opérateurs prendront connaissance du rapport officiel sur l’emploi aux Etats-Unis (NFP) et au Canada à 14h30.

Pour rappel, l’enquête du cabinet privé en ressources humaines ADP (Automatic Data Processing) a révélé mercredi que le nombre d’emplois non-agricoles créés dans le secteur privé aux Etats-Unis s’est élevé à 179 000 en mai sur une base ajustée des variations saisonnières. Les économistes attendaient en moyenne un chiffre nettement plus important avec 217 000 créations de postes sur la période.

Le rapport officiel sur l’emploi américain pourrait donc également décevoir cet après-midi. Si le nombre de créations de postes ressort en dessous des attentes (214 000), l’Euro pourrait rebondir et de venir tester une nouvelle fois la zone de résistance des 1.3650 – 1.3670$. A l’inverse, une bonne surprise devrait entraîner l’Euro sur les 1.3590 – 1.3600$ avant le week-end.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L’analyse graphique en données journalières de la parité de devises Euro Dollar (EURUSD) permet d’identifier une tendance neutre à moyen terme.

eur-usd-20140606

Malgré un net rebond, les haussiers n’ont pas repris la main sur la parité de devises Euro Dollar (EUR/USD). En effet, l’Euro a échoué dans sa tentative de franchissement de la zone de résistance des 1.3650 – 1.3670 USD, niveau au-dessus duquel la paire retrouverait un biais haussier.

Néanmoins, nous ne pouvons pas totalement écarter un retournement haussier sur l’Euro Dollar. Un changement de tendance dans des conditions similaires s’était déjà produit en novembre 2013 suite à la baisse « surprise » des taux de la BCE.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre opinion est neutre à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Nous conserverons cette opinion neutre tant que les cours de la parité Euro Dollar (EURUSD) seront positionnés entre le support à 1.3590 USD et la résistance à 1.3650 USD.

Tendances et calendrier Options binaires au 29 Avril.

Les investisseurs attendent pour la France le moral des ménages en mars et la construction de logements neufs en mars à 8h45. L’indice du climat des affaires et le sentiment économique en avril pour la zone euro sera, lui, publié à 11 heures.

Aux Etats-Unis, l’indice Case-Shiller des prix de l’immobilier en février sera publié à 15 heures et l’indice de confiance des consommateurs en avril à 16 heures.

Ce matin, l’euro est en légère hausse face au dollar à 1,3869.

ANNONCES IMPORTANTES DU JOUR:

16:00 USD Confiance des consommateurs

Le Rapport du Conference Board sur la Confiance des Consommateurs mesure le niveau de confiance des consommateurs en l’activité économique. Il s’agit d’un indicateur-clé étant donné qu’il permet de prévoir les dépenses des consommateurs, qui jouent un rôle majeur dans l’activité économique globale. Des résultats élevés indiquent une plus forte confiance des consommateurs.

Une lecture plus élevée que prévu est considérée comme un élément positif/haussier pour l’USD, alors qu’un résultat plus bas que prévu est interprété comme négatif/baissier pour l’USD.

21:30 CAD Discours de Poloz, gouverneur de la Banque du Canada. 

Le Nombre de Demandeurs d’Emploi mesure la variation du nombre de chômeurs au Royaume-Uni pendant le mois en question. Une tendance haussière indique un affaiblissement du marché du travail, dont les effets affectent alors les dépenses des consommateurs et la croissance économique.
Une lecture plus élevée que prévu est considérée comme un élément négatif/baissier pour le GBP, alors qu’un résultat plus bas que prévu est interprété comme positif/haussier pour le GBP.

 

Point Marché options binaires au 29 Avril.

Les marchés européens ont débuté la semaine sur une note positive, soutenus par les opérations de fusions & acquisitions. Le groupe pharmaceutique Astrazeneca a rejeté une offre de rachat de près de 100 milliards de dollars de son concurrent américain Pfizer. Quant à Alstom, il est convoité par l’américain General Electric, mais aussi par l’allemand Siemens. Le CAC 40 a progressé de 0,38% à 4 460,53 pts, tandis que le FTSE Eurotop 100 a progressé dans les mêmes proportions à 2 703,46 pts. Les prochains jours seront chargés en publications de résultats de sociétés et de données économiques.

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

 

Les indices américains ont terminé en ordre dispersé au terme d’une séance marquée par la publication d’un indicateur de la confiance des ménages supérieur aux attentes, et par l’intérêt du laboratoire Pfizer sur son homologue anglo-suédois AstraZeneca. Dans un environnement marqué par un regain de tension en Ukraine, les investisseurs se sont cependant focalisé sur l’actualité des entreprises et leurs publications trimestrielles. A la clôture, le Nasdaq a ainsi abandonné 0,03% à 4 074,40 points tandis que le Dow Jones a progressé de 0,53% à 16 448,74 points.

LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

 

La Bourse de Tokyo a fini en repli de 0,98% lundi, à l’issue d’une séance plombée par le recul de Wall Street vendredi et les tensions autour de l’Ukraine, qui poussent le yen à la hausse. L’indice Nikkei a perdu 141,03 points à 14.288,23 et le Topix, plus large, a cédé 9,25 points (-0,79%) à 1.160,74. Les ventes au détail ont augmenté en mars à leur rythme le plus rapide depuis 17 ans, de 11% sur un an, les Japonais s’étant précipités dans les magasins avant l’entrée en vigueur de la hausse de la TVA de 5% à 8% au 1er avril.  La Bourse de Tokyo restera fermée mardi pour la fête de l' »Anniversaire de l’Empereur ».